Forum

Bonjour, ayant relu cet été Orwell, Huxley ,Bernanos, considérant le parcours de l’homme depuis le Néolithique, influencé également par Schopenhauer et Renan, je ne vois pas comment échapper à cette nouvelle barbarie. L’homme va s’empresser de s’y engouffrer. Il faut relire les conclusions de Bernanos sur la technique c’est effectivement la fin de l’homme. Je soutiens votre position sans illusion. ref. revue éléments no 168 merci

Gauthier, le 4 octobre 2017

Bonjour,
N’étant un acharné des réseaux sociaux, j’ai plutôt tendance à privilégier le contact humain mais il se trouve que j’avais quelques minutes devant moi et que j’ai décidé de les utiliser pour voir un peu l’actualité sur LinkedIn. Et là je suis tombé, par le plus grand des hasards sur un article publié sur l’expérimentation de la pose de puce sous cutanée permettant des contrôles d’accès d’ouverture de porte sans clé ou badge… et faisant le rapprochement avec les bienfaits futurs de l’IA. Et la je dois reconnaître que je ne comprends pas. En quoi ai-je besoin de l’IA pour aller ou je veux/peux?En quoi être contrôlé m’offrira plus de liberté ? Alors je me dis que je ne peux pas en rester là, que j’ai du louper quelque chose, que l’IA doit être plus formidable que ça. Donc je me documente. Et après m’être documenté, je suis encore plus sceptique qu’avant. Nulle part je n’ai trouvé la réponse que j’attendais: qu’est ce que cela va apporter ? Le seul argument valable que j’ai pu lire était lié au remplacement de l’homme sur les travaux pénibles… Je n’ose imaginer que l’homme ne saura pas automatiser certaines tâches. Donc concrètement, à part des risques, je ne vois pas. J’ai plus l’impression que l’on veut créer l’esclave ultime. Mais comment peut on contrôler une entité qui surclassera largement l’homme d’ici à 10 ans ? Qui contrôlera qui ??? Et puis pourquoi avoir besoin d’un esclave ? Parce que passer l’aspirateur est trop pénible ? Parce que sortir mon trousseau de clé pour ouvrir une porte me pose un problème existentiel ? Nous assistons déjà à une profonde déshumanisation ces dernières années et à un appauvrissement social sans commune mesure, et ce notamment à cause de la technologie galopante, et il faudrait non seulement continuer mais en plus accélérer et s’empresser de scier la branche sur laquelle nous sommes assis ? En résumé, cette évolution ne constitue pas pour moi une avancée mais une peur, bien plus grande que celle d’un dictateur nord coréen. L’homme n’est pas un être raisonnable par nature et il n’arrive déjà pas à être suffisamment perspicace et altruiste pour assurer le bien de son espèce en entier alors discipliner une forme d’intelligence qui lui est supérieur ne me semble pas être dans ses cordes. Je pense qu’il y a tout à craindre de ce « progrès »…

Sébastien L, 16 octobre 2017

 


1 Comment

afcia

4 octobre 2017 at 11:34

Forum de discussion libre

Leave a Reply